« Barbara, quelle est ta vision de la liberté ?

En quoi la psychanalyse peut-elle se révéler une aide vers plus de liberté ? »

Question posée par Patricia Meletrey de France Méditation –
Article rédigé par Barbara Ann Hubert et paru dans France Méditation

Pour la psychanalyse, nous parlerons de la liberté intérieure. Souvent, il nous arrive de percevoir en nous une réaction qui n’est pas celle que nous choisirions s’il nous était possible de n’écouter que notre cœur. La violence physique ou verbale est l’une de ces réactions.

Se positionner en cas de désaccord, pouvoir entendre un refus sans se sentir abandonné.e, vivre une situation difficile sans s’effondrer…Compatir sans se perdre dans l’autre sont pour moi des signes de liberté.

La psychanalyse qui accompagne la compréhension des mécanismes réactionnels est une voie de libération de nos croyances, de nos préjugés et de nos réactions enregistrées. Cette compréhension est une étape, viendra ensuite la volonté de choisir le changement et la liberté.

Cela prend du temps, et notre époque de productivité voudrait des modes d’emploi et des solutions rapides, y compris pour la liberté intérieure. Cette recette n’existe pas, il s’agit d’un chemin personnel et nous avons l’espace de notre vie pour le parcourir.

Un grand empêchement à notre liberté est l’emprise, qu’elle soit politique, religieuse, familiale, historique…

Nous ne pouvons pas nous libérer de quelque chose que nous ignorons : pour le faire, il est nécessaire de se distancier de son histoire, de la comprendre, puis de choisir de changer. Cela nécessite un accompagnement, car la pensée se déploie dans la relation.

Cette notion de choix, de distanciation est, pour la psychanalyse, le lieu de la liberté. Il est possible de choisir et de se diriger vers l’acceptation de nos limites, et de la réalité qui nous est proposée. Accepter ne signifie pas subir, ni rester sans agir au contraire.

La liberté est une action, un mouvement intérieur vers la vie et vers la joie.

Barbara Ann Hubert Psychanalyste et Membre de l’association Abraham et Torok. Membre fondateur du Cerp.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.